b_300_200_16777215_00_images_stories_images_gestion_grele_gargantuesque_050520.jpgAprès avoir étudié un épisode de grêle géante survenu en Argentine en février 2018, une équipe de chercheurs a proposé une nouvelle catégorie de grêle. Celle dite gargantuesque. Plus précisément, elle concerne les grêlons dont la taille se situe à la limite supérieure de ce que les orages sont physiquement capables de produire (>15 centimètres en surface).

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)