b_300_200_16777215_00_images_stories_images_gestion_la_nina_soleil_080421.jpg Une nouvelle étude dans la revue Earth and Space Science  montre une corrélation entre la fin des cycles solaires et un passage des conditions d’El Nino à La Nina dans l’océan Pacifique, ce qui suggère que la variabilité solaire peut apporter la variabilité saisonnière météorologique sur Terre.

Lire la suite (réservé aux abonnés)