Les chercheurs ont développé une approche pour prédire à quel point différentes zones sont vulnérables aux incendies de forêt comme celui qui a fait rage à Paradise, en Californie, en 2018.

Lire la suite (réservé aux abonnés)