Le recul des glaciers et des lacs amorcé après la dernière période glaciaire accroît le risque de tremblements de terre. Ce constat émane d'études menées par deux chercheurs des Universités de Berne et de Münster (D)...

Lire la suite (réservé aux abonnés)