Le recul des glaciers et des lacs amorcé après la dernière période glaciaire accroît le risque de tremblements de terre. Ce constat émane d'études menées par deux chercheurs des Universités de Berne et de Münster (D)...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)