La détection de "séismes silencieux" semblant annoncer de violents tremblements de terre pourrait permettre d'aboutir à terme, du moins dans certaines parties du monde, à des prévisions de ce genre de catastrophes naturelles, avancent deux chercheurs français dans la revue "Science" ...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)