Vue du ciel, à travers l'oeil du satellite OrbView-2 SeaWIFS, de la Nasa, l'image est magnifique. La côte namibienne est habillée d'un halo vert turquoise. Une tâche dans l'océan, localisée à 100 kilomètres du littoral, et pouvant tout de même couvrir une surface de 20 000 km2 (l'équivalent des deux tiers de la Belgique). Il s'agit de la photo d'une éruption sous-marine d'un gaz toxique, le sulfure d'hydrogène . Quand elle découvre ces images fin 2001, Scarla Weeks, chercheuse sud-africaine auteur d'une étude sur le sujet, n'en revient pas...

Lire la suite (réservé aux abonnés)