Celâl Sengör, professeur de géologie à l'université technique d'Istanbul, s'inquiète des menaces sismiques qui pèsent sur les 15 millions d'habitants d'Istanbul et déplore le manque de mobilisation des autorités de son pays...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)