Un chaos de blocs de craie lessivé deux fois par jour par la marée tel pourrait être résumé le littoral du Pays de Caux où la falaise est très instable. Mais pour la première fois les signes précurseurs d'un tel éboulement ont pu être enregistrés seize heures avant qu'il ne se produise grâce à des capteurs implantés dans la roche. Installés en décembre 2001 sur un pan de la falaise de Criel-sur-Mer (Seine-Maritime), ces ...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)