Une équipe internationale impliquant le CNRS vient de réaliser des études sismiques dans le but de déterminer la structure de l'arc de subduction responsable du grand séisme de Sumatra-Andaman (décembre 2004), de 40 à 50 km de profondeur jusqu'au fond marin, en passant par la zone source du séisme.

Lire la suite (réservé aux abonnés)