Il paraît qu'un battement d'aile de papillon au Japon peut provoquer une tempête dans l'Atlantique. Eh bien en Suisse, le gravier est capable de provoquer des raz-de-marée. Dans la station d'essai d'hydraulique, d'hydrologie et de glaciologie de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich, on simule les vagues...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)