Une étude à paraître demain dans la revue Nature Geoscience indique que les délais entre deux tremblements de terre et tsunamis comparables à ceux qui ont ravagé la Méditerranée orientale en 365 après Jésus-Christ pourraient être plus courts que l'on pensait jusqu'à présent.

Lire la suite (réservé aux abonnés)