Des travaux publiés, vendredi 2 janvier, dans la revue Science viennent appuyer la théorie controversée selon laquelle la crise écologique du Dryas récent serait due à un impact météoritique.

Lire la suite (réservé aux abonnés)