b_300_200_16777215_00_images_stories_images_gestion_etude_feu_cnrs_050209.jpgUne équipe internationale de chercheurs à laquelle a participé le Centre de bio-archéologie et d'écologie (CNRS/Université Montpellier 2/Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris) a démontré qu'un réchauffement climatique abrupt durant une phase d'expansion forestière peut augmenter les feux de végétation. Cette étude est publiée en ligne dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Lire la suite (réservé aux abonnés)