D’après une étude parue dans le magazine Nature Geoscience, les roches liquides joueraient un rôle dans la formation de tremblements de terre profonds (c'est-à-dire les secousses sismique intervenant à plus de 50 km de profondeur).

Lire la suite (réservé aux abonnés)