Six mois après le séisme de l'Aquila, les glissements de terrain qui ont frappé la région de Messine rappellent l'Italie à ses vulnérabilités. Selon la protection civile italienne, 7 communes transalpines sur 10 sont exposées à un risque naturel. Et il en coûterait 25 Mds€ pour protéger correctement l'ensemble du territoire.

Lire la suite (réservé aux abonnés)