+ Connaissances des risques naturels
Dernière mise à jour : le 18/08/2018 à 08:19

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Connaissances des risques dans le monde

connaissance120Rubrique consacrée à l'actualité de la connaissance des risques naturels dans le monde : avancées scientifiques dans le domaine des risques naturels, connaissance des risques historiques...

 


Des chercheurs occidentaux et nord-coréens ont collaboré pour la première fois afin de déterminer les risques d’éruption du monde Paektu qui est situé à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord. S’il y a une éruption, alors elle serait d’une violence extrême. Le mont Paektu est déjà entré en éruption il y a 1 000 ans et c’était l’une des plus grandes éruptions qui a été enregistrée.

Lire la suite...Bien que souvent et malheureusement destructeurs et meurtriers,  les grands tremblements de terre sont aussi parfois une opportunité pour étudier les phénomènes de rupture et les structures mises en jeu. Le récent séisme de Gorkha (Népal, 25 avril 2015) constitue ainsi une occasion unique pour mieux comprendre le chevauchement principal himalayen qui marque le contact entre les plaques Inde et Eurasie.

Une équipe internationale de chercheurs français (Institut de physique du globe de Paris (CNRS/ Paris Diderot/ Cité Paris Sorbonne) et Laboratoire de géologie de Lyon Terre Planète Environnement (CNRS/ U. Lyon 1/ ENS)), américain et britannique ont montré que la périodicité des éruptions de certains volcans de subduction est due à la compétition entre la détente du gaz et contenu dans le magma et la compaction du magma dans les conduits éruptifs.

Dans l'histoire de la Terre, des événements volcaniques exceptionnels ont provoqué la disparition massive d'espèces vivantes. Des chercheurs des Universités de Lausanne et Genève ont creusé le sujet. Les mécanismes volcaniques restent énigmatiques, mais des scientifiques suisses, en collaboration avec des collègues de l'Université de Princeton et du Musée d'histoire naturelle de Paris, ont réussi à dissiper une partie du mystère.

Le problème est pire que la montée des océans: certaines cités côtières s’affaissent de plusieurs centimètres par an. Dans les deltas, l’érosion est aussi préoccupante. Face aux risques accrus d’inondations, les experts rament.

Lire la suite...Selon une nouvelle étude de la NASA publiée cette semaine, la récente sécheresse qui a affligé le Moyen-Orient pendant 14 ans est le pire phénomène du genre à être survenu dans la région au cours des 900 dernières années. Les chercheurs de la NASA ont examiné les anneaux de croissance d’arbres situés dans plusieurs pays méditerranéens afin de voir comment les années sèches avaient alterné avec les années humides sur une période de 900 ans.

Lire la suite... S’il est bien connu que l’accumulation des contraintes induites par le mouvement des plaques tectoniques peut générer de grands séismes, depuis une quinzaine d’années, les chercheurs ont aussi mis en évidence sur les grandes failles actives de subduction l’existence de glissements asismiques. Une équipe de géodésiens et sismologues de Géoazur (CNRS, UNS, IRD/OCA), de l’Institut des sciences de la Terre de Paris(CNRS,UPMC), de l’Institut de Physique du Globe de Paris (CNRS, Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité) et de l’Institut de Géophysique du Pérou vient d’observer un processus au nord du Pérou où séismes et glissements asismiques ont interagit de manière complexe durant plusieurs mois.

Selon Robert Glasser, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la réduction des risques de catastrophe, le nombre des grandes sécheresses enregistrées à l'échelle mondiale en 2015 était plus du double de la moyenne de dix ans, en raison du phénomène El Nino.

Lire la suite...Dans une étude publiée dans la revue GRLU une équipe de tectonique de l'Institut de physique du globe de Paris (CNRS, Paris Diderôt, Sorbonne Paris Cité) a identifié et caractérisé les failles actives responsables du séisme destructeur du 12 janvier 2010 Haïtien Haïti.

Lire la suite...Un rapport de l'agence européenne pour l'environnement cité par la revue New Scientist indique que dans les décennies à venir les inondations en Europe pourraient devenir de plus en plus fréquentes. Selon les auteurs, si l'on ne prend pas de mesures, dans 30-70 ans le réchauffement climatique pourrait plonger sous l'eau de vastes territoires dans l'est, l'ouest et le centre de l'Europe.

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNAT Mapsnotre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 17/08/2018)
  • En France / DOM : 1.675
  • A l’étranger : 13.981
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 17/08/2018)
  • En France / DOM : 25.841
  • A l’étranger : 1.291.565
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 17/08/2018)
  • En France / DOM : 35.921
  • A l’étranger : 2.677.306
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"

Alerte & vigilance en cours

Agenda