Alors que l'Italie a été touchée par un séisme de magnitude 6.2, c'est une découverte qui pourrait changer la connaissance de la Terre. Des sismologues japonais sont parvenus à détecter pour la première fois une onde sismique secondaire (S) après un micro-séisme et à déterminer qu'elle était due à une puissante tempête à l'autre bout de la Terre, selon le journal Science jeudi.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)