La Tunisie, où le phénomène de la sécheresse est récurent (1 an sur 3), devrait mettre en place un système d’alerte sécheresse d’ici début 2017, dans le cadre d’un projet régional financé par l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) pour la gestion de la sécheresse dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, c’est ce qui ressort du forum des participants tunisiens, tenu à propos de ce projet les 11 et 12 octobre 2016 à Tunis.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)