b_300_200_16777215_00_images_stories_images_gestion_SAI_Index_041017.jpgLes chercheurs du Centre national de recherches météorologiques (CNRM-GAME, Météo-France / CNRS) viennent de montrer que le lien entre enneigement automnal en Sibérie et rigueur de l’hiver en Europe, sur lequel s’appuient des méthodes statistiques de prévision saisonnière, n’était pas aussi robuste que de précédentes études auraient pu le laisser penser.

Lire la suite (réservé aux abonnés)