b_300_200_16777215_00_images_stories_images_generales_seisme1.jpgObserver l'atmosphère pour mesurer l'intensité des séismes, l'idée peut paraître un peu folle. Des scientifiques de l'Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) ont pourtant montré, dans une étude publiée le 24 janvier dans la prestigieuse revue Nature - Scientific Reports, que c'était possible.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)