Selon une étude menée par des chercheurs de l'école de génie Schulich de l'Université de Calgary, il serait possible de prédire où les éclairs vont frapper et à quelle fréquence. Ils soutiennent que des données par satellite et l'intelligence artificielle peuvent aider à prévoir les endroits risquant plus d'être frappés par la foudre et de voir se déclencher des incendies de forêt.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)