​Depuis novembre dernier, le Centre de recherche sismique de Trinidad a enregistré plus d'une centaine de tremblements de terre dans les îles de la région. Tous de faible intensité, mais de façon très rapprochée. La sismologue Joan Lutchman, qui dirige cet observatoire, est inquiète. « Cette fréquence est le signe annonciateur d'un tremblement de terre majeur », alerte-t-elle régulièrement sur les ondes locales.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)