L'École Polytechnique fédérale de Lausanne a utilisé des mesures de stations météorologiques suisses pour entraîner un programme d’apprentissage automatique. Les prédictions valent pour un rayon de 30 kilomètres.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)