L'École Polytechnique fédérale de Lausanne a utilisé des mesures de stations météorologiques suisses pour entraîner un programme d’apprentissage automatique. Les prédictions valent pour un rayon de 30 kilomètres.

Lire la suite (réservé aux abonnés)