b_300_200_16777215_00_images_stories_images_generales_tornade1.jpgDes chercheurs ont mis en évidence une corrélation notable entre la structure de l’enclume d’orages tornadiques et la puissance des vortex générés en surface. Les résultats ont été publiés dans la revue Geophysical Research Letters le 18 octobre dernier et pourraient permettre d'anticiper davantage le risque de tornade.

Lire la suite (réservé aux abonnés)