b_300_200_16777215_00_images_stories_images_generales_tornade1.jpgDes chercheurs ont mis en évidence une corrélation notable entre la structure de l’enclume d’orages tornadiques et la puissance des vortex générés en surface. Les résultats ont été publiés dans la revue Geophysical Research Letters le 18 octobre dernier et pourraient permettre d'anticiper davantage le risque de tornade.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)