Selon une étude publiée récemment dans la revue Nature Communications, il faut s'attendre à ce que, dans certaines régions, les inondations côtières se fassent de plus en plus fréquentes. Pour mieux anticiper ce phénomène, le scientifique se tourne vers Twitter.

Lire la suite (réservé aux abonnés)