La modélisation a montré que cet été, la température de la couche superficielle de l'atmosphère terrestre dépassera considérablement la norme. Étant donné que tous les mois précédents de cette année ont pris la première et la deuxième place parmi les observations les plus chaudes de l'histoire, l'été à venir devrait également battre des records.

Lire la suite (réservé aux abonnés)