Le 17 janvier 2001, ce sont les chiens qui donnèrent l'alerte en entendant un grondement provenant du Nyiragongo, un volcan actif situé à 17 km de Goma, dans la République démocratique du Congo. En quelques heures, une gigantesque coulée de lave atteignait la ville, 50 personnes trouvèrent la mort, la panique précipita 300.000 personnes sur les routes et Goma fut détruite à 70%...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)