Pourra-t-on un jour prédire la survenue d’un séisme en surveillant les changements de flux de particules dans les ceintures de rayonnement qui entourent la Terre ? Ce scénario n’est pas sorti de la tête d’un romancier de science-fiction mais bien de celles de scientifiques russes. L’astronaute italien Roberto Vittori doit tester cette hypothèse cette semaine à bord de la station spatiale internationale dans le cadre de ...

Lire la suite (réservé aux abonnés)