Prototype de la nouvelle génération de plateformes spatiales Myriade mise au point par le CNES, le satellite Demeter s'est fixé un objectif scientifique audacieux qui devrait, à terme, permettre de mieux comprendre voire anticiper les tremblements de terre. Sous le nom de la déesse grecque des moissons se cache un acronyme qui résume la mission confiée à l'engin: détecter et mesurer dans l'ionosphère les perturbations...

Lire la suite (réservé aux abonnés)