Image
Image
Pour la première fois, les scientifique disposent d'un réseau d'observation continue, globale et en temps réel, des océans et mers grâce aux 3.000 flotteurs du projet Argo dont l'installation s'est terminée la semaine dernière.

Lire la suite (réservé aux abonnés)