Veille gestion des risques monde
Dernière mise à jour : le 22/09/2020 à 18:14

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Veille gestion des risque monde

Toutes les actualités de la gestion des risques naturels dans le monde publiées depuis le 01/01/01 :

Les articles de cette rubrique peuvent vous être fourni sous forme d'une veille personnalisée par email ou par flux RSS.

 


 

Une étude de l'Institut de technologie de Californie (Caltech) de Pasadena indique que des bâtiments construits selon les normes les plus récentes seraient gravement endommagés, voire détruits par le fort séisme promis à Los Angeles et sa région, qui compte 18 millions d'habitants.

Une vague monstrueuse pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres de hauteur qui déferle soudainement alors que la mer tout autour est d’un calme plat telle est la définition d'une vague scélérate.

D'après une étude scientifque menée par l'Institut National de Physique Terrestre Vietnamien, le littoral vietnamien est peu menacé par les tsunamis de grande ampleur .Les scientifiques se basent sur les données scientifiques internationales, les observations des niveaux d'eau de la mer, des calculs scientifiques ainsi que des études menées sur le terrain.

Une mission scientifique de la NASA, de l'Administration nationale des études océaniques et atmosphériques (NOAA) et diverses universités américaines se rendra prochainement en Afrique pour étudier l'influence des poussières et des vents africains sur la formation des cyclones tropicaux dans l'océan Atlantique.

Une équipe internationale impliquant le CNRS vient de réaliser des études sismiques dans le but de déterminer la structure de l'arc de subduction responsable du grand séisme de Sumatra-Andaman (décembre 2004), de 40 à 50 km de profondeur jusqu'au fond marin, en passant par la zone source du séisme.

Après les prédictions de vagues de chaleur plus intenses, d'ouragans plus violents et de montée du niveau des océans, voilà que des scientifiques entrevoient de nouveaux désastres potentiels attribuables au réchauffement climatique : cela pourrait prendre la forme d'éruptions volcaniques dans l'Arctique, par exemple, ou d'un tsunami sur les côtes de Terre-Neuve.

Dans les jours qui suivent un séisme, les populations meurtries et fragilisées vivent dans la crainte des répliques, qui peuvent être tout aussi meurtrières. Ces répliques seraient provoquées par le choc initial du tremblement de terre, proposent deux géologues américaines, avançant une explication qui, malgré sont apparente évidence, est surprenante.

La chute d'une météorite dans l'Antarctique pourrait être à l'origine de la plus grande extinction de l'histoire de la Terre, qui a vu la disparition de plus de 90% des espèces il y a 250 millions d'années, d'après un géologue américain.

Les criquets pèlerins sont des insectes solitaires des zones arides. Il leur arrive toutefois épisodiquement de se rassembler en essaim. Les plus nombreux peuvent atteindre un milliard d'individus et se déployer sur plusieurs dizaines de kilomètres carrés causant des dommages particulièrement importants à la végétation et aux cultures des régions traversées.

Manhattan a toutes les chances d'être englouti sous dix mètres d'eau par la faute d'un énorme cyclone, dans un an ou dans un siècle, d'après le directeur du Centre national américain des cyclones, lors d'une audition devant le Sénat américain.