Veille gestion des risques monde
Dernière mise à jour : le 15/01/2021 à 15:14

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Veille gestion des risque monde

Toutes les actualités de la gestion des risques naturels dans le monde publiées depuis le 01/01/01 :

Les articles de cette rubrique peuvent vous être fourni sous forme d'une veille personnalisée par email ou par flux RSS.

 


 

La chute d'une météorite dans l'Antarctique pourrait être à l'origine de la plus grande extinction de l'histoire de la Terre, qui a vu la disparition de plus de 90% des espèces il y a 250 millions d'années, d'après un géologue américain.

Les criquets pèlerins sont des insectes solitaires des zones arides. Il leur arrive toutefois épisodiquement de se rassembler en essaim. Les plus nombreux peuvent atteindre un milliard d'individus et se déployer sur plusieurs dizaines de kilomètres carrés causant des dommages particulièrement importants à la végétation et aux cultures des régions traversées.

Manhattan a toutes les chances d'être englouti sous dix mètres d'eau par la faute d'un énorme cyclone, dans un an ou dans un siècle, d'après le directeur du Centre national américain des cyclones, lors d'une audition devant le Sénat américain.

Séismes et éruptions volcaniques secouent les pourtours du Pacifique, alimentant les craintes d'un réveil brutal de la "ceinture de feu" qui borde cet océan, même si les scientifiques minimisent la possibilité d'un effet domino dans une zone aussi vaste.

Alors qu'une saison cyclonique au moins aussi active qu'en 2005 s'annonce sur l'Atlantique Nord, les autorités locales de l'Etat de la Floride ont indiqué que les habitants devaient se préparer au pire. En effet, des experts, réunis à Fort Lauderdale à l'occasion d'une conférence annuelle sur les cyclones organisée par l'Etat de Floride, ont indiqué qu'ils ne pouvaient exclure un nouveau désastre, comme ceux provoqués l'année dernière par les cyclones Katrina ou Wilma.

Si l'élévation des températures liée aux émissions de gaz à effet de serre est de mieux en mieux connue, les conséquences du CO2 sur l'humidité le sont beaucoup moins. Une étude publiée dans Nature par des chercheurs suisses conforte l'idée que ces rejets polluants pourraient entraîner une hausse des précipitations.

Des chercheurs de l’université de l’Oregon indiquent dans le journal Geology que trois plaques tectoniques situées près de la côte nord-ouest américaine sont actuellement en train de se réordonner, et que leur triple jonction se déplace en direction du sud-est. Aussi selon le directeur d’étude, le séisme tant redouté « Big One », pourrait être bien moins cataclysmique que prévu.

Une équipe internationale de scientifiques a découvert des traces géologiques dans l'est de l'Inde révélant un séisme survenu il y a plus de 1,6 milliard d'années, soit l'un des plus vieux tremblement de terre connus sur Terre. "Elles font partie des premières traces de séisme connu dans l'histoire de la Terre", affirme l'équipe de scientifiques indien, japonais et polonais dans un article à paraître dans la prochaine édition du journal néerlandais "Géologie sédimentaire".

Suite au séisme qui est survenu au Cachemire en octobre dernier, les iraniens repensent à l’épée de Damoclès suspendue au dessus de Téhéran. L’Iran est déjà est un pays qui subit régulièrement chaque année des centaines de séismes mineurs et Téhéran est sur une ligne de failles, au pied d’un volcan et avec des handicaps majeurs.

Un étude américaine dont les conclusions viennent d'être publiées dans le très sérieux Proceedings of the National Academy of Sciences montre que l'agglomération de Naples (sud-ouest de l'Italie), avec ses deux millions d'habitants, vit sous la menace d'une explosion soudaine du Vésuve, telle que celle qui s'est produite il y a 3780 d'années, plus dévastatrice que l'éruption qui a détruit Pompéi en 79 après Jésus-Christ. Ce scénario doit être pris en compte dans les plans actuels de prévention de la ville de Naples.