Selon le rapport remis en fin de semaine dernière au ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, les experts mandatés par l'Etat après la tempête Xynthia ont revu à la baisse le nombre de maisons à démolir en Vendée en raison des risques d'inondation.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)