Il y a cinq ans, c’est sur Haïti que les promesses de dons pleuvaient suite au séisme qui a ravagé le pays. Aujourd'hui c'est au tour du Népal, alors comment ne pas répéter au Népal les mêmes erreurs qu'en Haïti en ce qui concerne l'utilisation de cette manne. Alors que la conférence des donateurs, réunie jeudi dernier à Katmandou, a promis 4,4 milliards de dollars (3,9 milliards d’euros) sous forme de dons et de prêts pour reconstruire le pays deux mois après le tremblement de terre qui a tué près 9 000 personnes et détruit 500 000 logements.

Lire la suite (réservé aux abonnés)