Avec les incendies  qui sévissent au Chili depuis presque trois mois maintenant dans le centre et le sud du pays, ce sont 500 000 hectares de nature qui ont disparu et 347 millions de dollars qui sont aussi partis en fumée par la même occasion, lourd bilan matériel de cette catastrophe qui a définitivement un coût. Le ministre des Finances, Rodrigo Valdes, a déclaré que « d’un point de vue financier », le coût de la catastrophe initialement estimé à 333 millions s’élève à 347 millions de dollars en prenant en compte les dommages sur le secteur agricole fortement impacté.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)