Dans un nouveau rapport sur l'aide des Français aux victimes du tsunamis de décembre 2004,  la Cour des comptes souligne les "progrès" de l'l'aide humanitaire, tout en exprimant sa "préoccupation" sur la lenteur de l'emploi des dons et un manque d'information.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)