Chaque grand événement le prouve un peu plus, les métropoles sont extrêmement vulnérables face aux catastrophes naturelles. Si la technique a permis de limiter les vulnérabilités classiques (on ne meurt plus ou beaucoup moins) elle en a aussi créé de nouvelles formes.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)