Au bout de cinq jours de négociations laborieuses et avec plusieurs heures de retard, les participants à la troisième conférence onusienne sur la réduction des risques naturels sont parvenus le 18 mars à un accord a-minima fixant les orientations pour les 15 prochaines années.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)