Voilà un ouvrage qui vient écorner l’image des « cat bonds » ou obligations catastrophe. Dans Making a market for acts of god, trois universitaires de la Cass Business School à Londres (Paula Jarzabkowski, Rebecca Bednarek et Paul Spee) s’en prennent à ces fameux produits financiers émis par les compagnies d’assurance ou de réassurance afin de couvrir une partie de leurs pertes financières en cas de survenance de catastrophes naturelles.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)