La prévention des catastrophes est moins onéreuse pour les Etats que leur gestion. C’est ce qui est ressorti des ateliers du Forum des leaders africains des médias ouvert le 9 novembre 2015 à Johannesburg. Les experts ont plaidé pour l’exploitation du dividende de résilience.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)