Lors d'inondations majeures (en France comme à l'étranger) il est d'usage de blâmer, un peu hâtivement, le changement climatique ou encore une «situation météorologique» exceptionnelle, jamais vue (en oubliant que les séries météorologiques remontent au maximum à 1882 dans le meilleur des cas).

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)