Selon une nouvelle étude publiée dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS), il existe des « liens étroits » entre l’occurrence de catastrophes d'origines météorologiques (sécheresse, inondations, cyclones...) et le déclenchement de conflits armés au sein de pays multiethniques.

Lire la suite (réservé aux abonnés)