Montréal est l’hôte, jusqu’à jeudi, d’un sommet panaméricain et onusien consacré aux moyens de réduire les risques liés aux catastrophes naturelles qui frappent les différentes régions du monde. L’enjeu est d’autant plus important que ces risques devraient s’aggraver en raison des impacts grandissants des bouleversements climatiques.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)