Les gouvernements allemand et britannique, avec le soutien de la Banque mondiale, mettent en place un nouveau mécanisme de financement global du risque (GRiF) afin de piloter et d'intensifier l'aide afin de renforcer la résilience des pays vulnérables aux chocs climatiques et aux catastrophes.

Lire la suite (réservé aux abonnés)