Gestion des risques
Dernière mise à jour : le 20/08/2018 à 16:47

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Gestion des risques

prevention120Toutes les actualités de la gestion des risques naturels en France et dans le monde (prévention, prévision, alerte, connaissance des risques, gestion des crises, avancées scientifiques, retours d'expériences...) publiées depuis le 01/01/01.

 Tous ces articles peuvent faire l'objet d'une veille personnalisée par email ou par flux RSS.



Le ministre de la Sécurité publique canadien, Martin Coiteux, admet que la prestation d’aide aux sinistrés des inondations du printemps dernier doit être améliorée, tout comme la gestion des prochaines catastrophes naturelles qui seront inévitables à l’avenir. Le ministre participait mardi avec des députés du gouvernement à un forum sur les leçons à retenir des inondations qui ont touché plusieurs régions du Québec au printemps.

Le dérèglement climatique est aujourd'hui une préoccupation sociétale majeure et en particulier pour les assureurs qui connaissent particulièrement bien le sujet, puisqu'ils indemnisent en moyenne chaque année 431.000 victimes de dommages causés par les aléas naturels, dont près de 100.000 entreprises.

Le magazine Newsweek a récemment mis en garde les Américains contre les «Big One» susceptibles de se produire dans la partie Pacifique des Etats Unis (Californie mais aussi Oregon).

Dans un rapport rendu public en novembre, le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) sonne l’alarme sur les politiques de gestion des inondations, dont le coût est considérable. Il donne des pistes pour intégrer ce risque lors de la construction des bâtiments, et pose les bases d’un futur DTU.

A la suite d’un tremblement de terre, une perturbation du champ de gravité se produit quasi-instantanément, et pourrait donc être enregistrée avant les ondes sismiques habituellement analysées par les sismologues. Dans une étude publiée dans la revue Science le 1er décembre 2017, une équipe constituée de chercheurs du CNRS, de l’IPGP, de l’université Paris Diderot1 et de Caltech, est parvenue à observer ces faibles signaux liés à la gravité et à comprendre leur origine.

Les superéruptions volcaniques sont susceptibles de se produire plus fréquemment qu'on ne le pensait, affirme une étude basée sur des données statistiques. Une équipe de l'université d'Oxford (Royaume-Uni) a en effet calculé que le laps de temps estimé entre deux superéruptions serait en moyenne d'environ 17.000 ans. « C'est substantiellement plus court que les estimations précédentes », souligne cette étude parue mercredi dans la revue Earth and Planetary Science Letters.

Lire la suite...Des chercheurs de Géosciences Rennes (OSUR, CNRS / Université de Rennes 1), de l’Institut des sciences de la Terre de Taipei (Academia Sinica, Taiwan) et de l’Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS/EOST, CNRS / Université de Strasbourg) ont montré que les cyclones déformaient significativement la croûte terrestre. Les dépressions atmosphériques et les pluies torrentielles qui les accompagnent conduiraient en effet respectivement à une dilatation et à une contraction de la croûte terrestre que les chercheurs ont pu quantifier.

La Commission européenne veut élaborer sa propre réserve de canadair, de pompes à eau, d’hôpitaux de campagne et d’autre matériel pour aider mieux et plus rapidement les Etats membres touchés par une catastrophe naturelle, a indiqué le commissaire européen à l’Aide humanitaire Christos Stylianides.

Lire la suite...La panoplie du soldat du feu va se compléter d’un tout nouvel engin : le drone. Des chercheurs travaillent actuellement pour perfectionner les systèmes existants, et ainsi aider les pompiers durant leurs interventions. C’est le cas par exemple de Vito Ciullo. Ce doctorant à l’université de Corte a été primé vendredi dernier lors du concours « My innovation is » de la Satt Sud-Est pour son drone permettant de « modéliser » un feu.

Lire la suite...Dans une étude, publiée dans Geophysical Research Letters, Roger Bilham, de l'université du Colorado, et Rebecca Bendick, de l'université du Montana, se sont intéressé aux séismes de magnitude 7 et plus (les plus violents donc), enregistrés depuis 1900. Pour eux, en 2018, la Terre devrait connaître davantage de tremblements de terre de forte amplitude, selon des géologues américains

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNAT Mapsnotre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"