Ressources
Dernière mise à jour : le 05/12/2020 à 15:19

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

b_300_200_16777215_00_images_stories_images_generales_foudre3.jpgLes orages et la foudre sont responsables de milliers de sinistres tous les ans en France. En effet, ils peuvent causer de très gros dégâts aux bâtiments et aux installations électriques et ce, à toutes saisons. Que faire lorsque l'on a subi un sinistre à la suite d’un orage ? Comment se faire indemniser par son assurance ?

Quelle assurance ?

Sachez que l'orage ne fait pas partie des risques naturels couverts par la Garantie Catastrophes Naturelles aussi, inutile d'attendre la parution d'un éventuel arrêté de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour vous faire indemniser (seules des inondations consécutives à un orages très pluvieux pourrait faire l'objet d'un arrêté de catastrophe naturelle).

La garantie orage ne fait pas partie de la couverture de base de votre assurance Multirisque Habitation (MRH). Celles-ci indemnisent généralement les biens détruits par l'impact direct de la foudre mais pas les dommages indirects liées à celle-ci. Pour être couvert intégralement sur les risques liés à la foudre il vous faut donc avoir souscrit une option dédiée.

Cette garantie est relativement exhaustive, car elle prévoit l'indemnisation de tous les appareils électro-ménagers mais aussi celle des éléments high-tech (ordinateur, tablette, smartphone) qui étaient reliés au secteur. Certains contrats étendent même la protection aux matériels électriques (prises, interrupteurs, commutateurs,...).

Enfin, si un dommage électrique provoque un incendie, cela relève de la garantie incendie de votre contrat MRH : seuls les dégâts causés par l'incendie sont pris en compte, l'appareil sera indemnisé sous réserve que la garantie "dommages électriques" ait été souscrite.


Vous avez été sinistré par la foudre, que faire ?


Si vous venez de subir des dégâts liés à un orage, voici une liste afin de bien vous préparer à votre contact avec votre assureur. Celle-ci vous fera gagner du temps et vous permettra d'être mieux indemnisé et plus rapidement.

  • Déterminer les dégâts que votre habitation a subi : savoir si l'impact est direct ou indirect, relever les dégâts que vous avez subi, en terme matériel, mais aussi d'installation électriques. Pensez bien à noter tout dommage ou dysfonctionnement que vous pouvez constater.
  • Prenez des photos de ces dommages pour étayer votre déposition auprès de l'assureur, elles formeront des preuves tangibles.
  • Evaluez le degré d'importance de ces dommages, la réglementation prévoit des délais de remboursement pour certains cas, une indemnisation en 48h par exemple pour un trou dans le toit.
  • Ne réparez surtout pas vous-même les dégâts. Si votre assureur ne peut constater les dommages, il ne vous indemnisera pas.
  • Regroupez vos factures et preuves d'achat, elles détermineront le montant de l'indemnité de destruction de vos biens.


Une fois les dégâts constatés et les preuves réunies, il va falloir que vous agissiez, encore une fois, voici une liste qui vous aidera à savoir quoi faire et quand:

  • Contactez votre assureur dans les cinq jours ouvrés, passé ce délai, votre dossier ne sera plus pris en compte. Il vaut mieux, bien sûr agir le plus vite possible, et fournir d'emblée tous les documents permettant de constituer votre dossier.
  • Montez votre dossier, preuves de l'orage, factures, photos de vos meubles et appareils ménagers, témoignage, toute pièce relative à l'orage et à vos biens est à ajouter dans le dossier. Sachez qu'il vaut toujours mieux en mettre trop.
  • Sachez que vous n'avez pas besoin de contacter d'expert pour constater les dégâts, si l'assurance en a besoin, elle se chargera du rendez-vous et du coût.

Dans de nombreux cas, afin de prendre en compte votre sinistre, votre assureur va vous demander un certificat d'intempérie afin d'obtenir la preuve qu'il y a bien eu de l'orage et des impacts de foudre dans votre secteur

Ces attestations officielles sont délivrées par Météorage mais également par d'autres sociétés spécialisées. Les documents délivrés par ces dernières sont parfaitement reconnus par les compagnies d'assurance (les données utilisées proviennent de capteurs certifiés) et sont vendu sensiblement moins chers (de l'ordre de 30 à 50 % de moins).

Ubyrisk Consultants, notre bureau d'expertise spécialisé dans les risques naturels propose par exemple depuis 2006 des certificats d'intempéries orage et foudre au tarif de 36 € TTC, livrables en 24 h (jours ouvrés). Nous sommes d'ailleurs une des seules sociétés privée à être capable de délivrer des attestations pour des aléas aussi spécifiques que l'orage.

certificat meteo