Post-Scriptum : La canicule de l'été 2018 a provoqué environ 1.500 morts de plus qu'un été normal, soit 10 fois moins que lors du record de 2003, a annoncé aujourd'hui la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)