Ressources
Dernière mise à jour : le 04/03/2021 à 09:15

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

>>> Consulter l'article dédié à cet événement

 

22/01: Éloïse se rapproche inexorablement du Mozambique. Le système se renforce comme prévu et le stade de cyclone tropical pourrait être atteint avant l'impact sur le Mozambique prévu entre Vendredi et Samedi.

Le système se trouve à moins de 400 km au Nord-Est de Beira. Un atterrissage est attendu entre Vendredi et Samedi à proximité de cette ville portuaire du mozambicaine, durement impactée par Idai en Mars 2020.

Toutefois, la trajectoire est décalée un peu plus à l'Ouest que prévu. Cette situation rapproche plus rapidement Éloïse des terres, ce qui pourrait contrarier l'intensité. Le max d'intensité est donc revu à la baisse.

 

21/01 : Éloïse continue d'animer la partie Sud-Ouest de l'océan indien. Après avoir traversé Madagascar d'Est en Ouest, le système a retrouvé la mer en émergeant dans le canal du Mozambique. Ce Jeudi matin, des bandes périphériques très actives continuent d'instaurer des conditions météorologiques fortement perturbées sur le Nord du canal. Une vigilance forte pluie est en cours à Mayotte alors que des vigilance forte pluie et vent fort rouge sont toujours en cours sur plusieurs districts du Nord-Ouest de la Grande Île.

Éloïse qui évolue sur les eaux chaudes du canal du Mozambique, devrait à présent connaître une phase d'intensification franche. Profitant d'un environnement favorable, le système a le potentiel pour devenir un cyclone tropical, voire, un cyclone tropical intense. Malheureusement, les dernières prévisions de trajectoire continuent de suggérer un atterrissage sur les côtes mozambicaines. Éloïse pourrait devenir un météore particulièrement dangereux avant l'impact, prévu probablement ce week-end. La zone d'atterrissage qui reste encore à déterminer, pourrait se faire à proximité ou au Sud de Beira.

  

20/01 : Ce Mercredi 20 Janvier 2020 à 06z, le centre de la dépression sur terre Éloïse circulait au-dessus de Madagascar, au niveau de la région de Sofia. Comme prévu, le système a atterri en fin de journée de Mardi sur la presqu'île de Masoala, à une intensité de forte tempête tropicale. Le phénomène a entrainé une dégradation marquée des conditions météorologiques, notamment sur Antalaha et Maroantsetra.

En évoluant en périphérie Nord-Ouest de la dorsale subtropicale, la trajectoire d'Éloïse va s'orienter vers le Sud-Ouest. Sur ce cap, le centre du phénomène est prévu retrouver les eaux chaudes du canal du Mozambique Jeudi. À la faveur de conditions environnementales favorables, une ré-intensification est très probable. Il y a une forte probabilité que le système atteigne une intensité nettement plus marquée qu'avant l'atterrissage sur les côtes malagasy.

La prévision d'intensité et de trajectoire est significativement défavorable pour le Mozambique. Cependant, l'incertitude est encore importante étant donné l'échéance élevée. Il est trop tôt pour avoir une idée exact de la zone d'atterrissage à plus de 96h d'échéance. D'ailleurs, l'option d'une évacuation plus prononcée vers le Sud-Ouest et donc favorable au Mozambique n'est pas encore totalement exclue.

À ce stade, la menace concerne potentiellement les provinces de Soafala et d'Inhambane.

 

19/01: Le système tropical Éloïse était situé ce matin à 04z à environ 170 km à l'Est de la ville côtière malagasy d'Antalaha. Comme prévu, le phénomène s'est intensifié profitant d'une légère atténuation des vents d'Est en altitude, qui représentait une contrainte pour la tempête. L'apparition d'un oeil ces dernières heures au centre de l'activité convective, permet d'estimer que le stade de forte tempête tropicale soit atteint. Selon les données probabilistes du CMRS de la Réunion, cette intensité devrait être maintenue jusqu'à l'impact sur Madagascar.

Concernant la trajectoire, pas de changement vis à vis du scénario prévu. Une légère inflexion Ouest Sud-Ouest ou Sud-Ouest est toujours attendue en cours de journée, sous l'effet d'une petite faiblesse dans la dorsale subtropicale. Cette déviation aurait comme conséquence une zone d'atterrissage privilégiée dans le secteur de la presqu'île de Masoala. Toutefois, des ondulations sont encore possibles d'ici l'impact qui devrait avoir lieu en fin de journée. Ainsi, la zone d'entrée potentielle est encore comprise entre Antalaha et Sainte Marie.

Le CMRS de la Réunion décrit Éloïse comme un phénomène dangereux en approche finale de la grande Île. Par conséquent, des vents violents pouvant approcher ou excéder les 130 km/h sont attendues à proximité immédiate du point d'atterrissage. La houle cyclonique maximal risque d'atteindre les 6m, alors qu'une marée de tempête devrait concerner la baie d'Antongile.

Quant aux précipitations, elles pourrait impacter dangereusement une majeure partie du Nord de Madagascar, affectant d'abord les côtes Nord-Est avant de se propager à l'intérieur des terres, puis sur le Nord-Ouest par effet d'activation de la mousson. Attention au risque potentiel de crue éclair, inondation et glissement de terrain.

D'après les données probabilistes du CMRS de la Réunion du jour à 0z, une intensification rapide est possible et le stade de cyclone tropical intense n'est pas exclu au cours des prochaines 96 à 120h. La prévision de trajectoire privilégie un déplacement Sud-Ouest dans le Canal du Mozambique. Éloïse représente donc une menace cyclonique pour le Mozambique. Un deuxième atterrissage sur les côtes mozambicaines cette fois-ci, pourrait avoir lieu ce week-end, alors que le système serait un puissant et dangereux phénomène.

 

 

18/01: Éloïse qui est le 5e système baptisé de la saison cyclonique 2020/2021 du Sud-Ouest océan indien, va impacter des terres habitées. Ce Lundi matin à 5z, le centre supposé du phénomène était situé à moins de 800 km des côtes Nord-Est de Madagascar. Éloïse se dirige en direction générale de l'Ouest à une quinzaine de kilomètre heure. Ces dernières 24h, le système a souffert de la persistante de vents d'Est défavorables en altitude. Cette contrainte, a empêché une intensification plus rapide.

Au cours des prochaines 72h, la tempête devrait suivre un déplacement Ouest Sud-Ouest à Ouest. Le système est dirigé par la dorsale subtropicale, qui ne laissera a priori aucun échappatoire vers le Sud. La confiance en ce scénario de trajectoire est très élevée. Ainsi, un atterrissage sur les côtes Est de Madagascar est inéluctable. À ce stade, demeure deux inconnues. La première concerne la zone d'impact exact, tandis que la deuxième est l'intensité du système au moment de l'atterrissage.

La philosophie de trajectoire est bien établie. Toutefois, l'atterrissage étant attendue dans 48h, la zone d'impact peut encore évoluer. Pour l'heure, c'est la presqu'île de Masoala qui pourrait être le point d'impact. En prenant en compte la marge d'erreur et la zone d'incertitude, la région d'impact potentielle s'étend de Sambava à Toamasina. Rien n'est donc joué, un atterrissage plus au Nord ou plus au Sud qu'envisagé actuellement est encore possible.

En résumé, Éloïse atterrira sur les côtes Est de Madagascar entre Mardi et Mercredi. L'intensité à cet instant demeure incertaine (forte tempête ou cyclone). Dans tous les cas, le système devrait engendrer une dangereuse dégradation des conditions météorologiques. À partir de cette nuit ou demain, la houle cyclonique atteint les côtes, tandis qu'une surcôte de moins de 1m (marée de tempête) est attendue. Quant à la force des vents, elle sera dépendante de l'intensité d'Éloïse au moment de l'impact, chose qui reste encore incertaine à ce stade.

Enfin, les précipitations qui devraient être le principal danger selon le CMRS de la Réunion, affectent la côte Est malagasy à compter de cette nuit. Cette dégradation pluvieuse s'étend par la suite vers l'intérieur des terres, suivant le déplacement du système qui traversera Madagascar d'Est en Ouest.

A plus long terme Eloise pourrait reprendre de la vigueur avant de toucher terre sous la forme d'une tempête tropicale sur le Sud-Est du Mozambique le 23 ou le 24/01.

 

17/01 :  La tempête qui évolue dans la zone a été baptisée Eloïse. Elle pourrait impacter l'Est de Madagascar aux alentours du 20 janvier sous la forme d'une forte tempête tropciale mais ne représente pas de menace directe pour les Mascareignes.

Le système qui évolue dans la zone a été baptisé "Eloïse" par le service météorologique de Maurice. Passé au stade de tempête tropicale modérée, il évolue ce dimanche après-midi à 950 km des côtes de l'île Maurice au secteur Nord-Est, et se déplace vers l'Ouest à une vitesse de 15 km/h. Les vents maximaux estimés sur mer sont de 65 km/h, avec de rafales maximales de 100 km/h.

"Il devrait globalement se déplacer en direction générale de l'Ouest-Sud-Ouest au cours des prochains jours et devrait impacter la côte Est de Madagascar d'ici mardi / mercredi prochain. Son intensité à ce moment reste encore incertaine à l'heure actuelle", indique le bulletin de Météo France, qui rappelle qu'il n'y a pas de menace directe envisagée pour les Mascareignes.