Partager via...

30/03 @ 22:00 : La dépression est centrée en mer d'Irlande. Elle a une valeur en son centre de 980 hPa. Elle génère de forts vents d'ouest sur le littoral du Cotentin jusqu'au nord de la Bretagne. Les rafales atteignent des valeurs entre 70 et 90 km/h.

En seconde partie de nuit les vents de sud-ouest à ouest approcheront progressivement le stade de la tempête sur le littoral de la Manche, alors que dans les terres les vents se renforceront jusqu'à 70-80 km/h.

En matinée, la dépression se rapprochera de la mer du Nord. Le nord-ouest du pays se situera alors davantage sous son influence. C'est au cours de cette période que les rafales de vent atteindront leur maximum d'intensité. Près du littoral, elles souffleront entre 100 et 120 km/h. Dans les terres de Bretagne-Normandie et jusqu'au Nord, la moyenne des plus fortes rafales sera comprise entre 80 et 90 km/h avec localement des pointes entre 100 et 110km/h sur les secteurs les exposés au courant d'ouest-sud-ouest.

L'après-midi, les vents faibliront partiellement. Ils resteront d'intensité modérée à forte jusqu'en milieu de nuit.

 


30/03 @ 10:00 : Comme prévu une dépression secondaire se forme sur le golfe de Gascogne. Elle va se creuser ce matin avant de circuler vers les régions du Centre et l'Ile de France. C'est dans sa partie sud, notamment sur la côte aquitaine, que les rafales les plus violentes sont attendues, dépassant les 100 km/h.

Au petit matin, les rafales commencent à se renforcer. En cette matinée, les rafales se renforcent. On observe 90 km/h au Cap-Ferret (Gironde) et 96 km/h à Biscarrosse (Landes). Dans les terres, le vent reste modéré.

En cours de matinée et jusqu'à la mi-journée, l'épisode venteux sera à son maximum. Les rafales souffleront en tempête sur toute la côte aquitaine et rentreront dans les terres au sud de la Garonne. On attend des pointes à 110, voire 120 km/h sur le littoral, et près de 90-100 km/h dans les terres sur toute l'Aquitaine, et le sud-ouest de la région Midi-Pyrénées. Les averses orageuses resteront fréquentes et accélèreront localement les rafales.

En mi-journée et début d'après-midi, la dépression évoluera vers le nord-est. La zone de vents les plus forts se décalera vers le nord, depuis les Charentes jusqu'au Limousin. Les rafales maximales faibliront un peu, on attend des pointes à 90 km/h sur les côtes et 70-80 km/h dans les terres.. D'autre part, la tramontane se lèvera en cours de journée sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, avec là aussi des rafales à 110 km/h sur les côtes, soit un niveau de risque important.

Il faudra surveiller le risque de submersion marine en raison des forts coefficients de marée (112), couplés à une houle de 4 à 6 m au large, rentrant peu à peu à partir de la mijournée. Toutefois, les rafales les plus violentes ne devraient pas être en phase avec la marée haute, et le risque demeure plus limité que fin février lors du passage de Xynthia.



Mardi 30 mars : ce mardi, une dépression va circuler sur les Iles Britanniques et génèrera une tempête sur la façade Atlantique. L'Aquitaine sera la région la plus touchée. On attend sur ces régions des rafales à plus de 120 km/h. La hauteur des vagues pourrait se situer entre 3 et 5 mètres sur le Sud Gascogne

 

On note que dans cette situation météorologique instable des ligne de grains (orages) sont attendues. Elles peuvent donner des rafales qui pourraient localement dépasser les 120 km/h ainsi que de fortes chutes de grêle. Le risque de tornade est à surveiller.

Le risque d'inondation lié aux vents forts couplés à de forts coefficients de marée, menace aussi les régions qui s'étendent de la Bretagne à la Gironde. On se méfiera principalement sur les régions déjà touchées par la tempête Xynthia. En effet ,certaines digues ne sont pas réparées et d'autres ont été fragilisées.


Mercredi 31 Mars : cette tempête se poursuivra dans la nuit de Mardi à Mercredi et dans la journée de Mercredi. En effet, pendant cette journée, ce sont les côtes de la Manche qui seront les plus menacées avec des rafales à plus de 110 km/h en bord de mer et voisines de 80 à 100 km/h dans les terres.

 

Source: Agate France