Partager via...

Le Zimbabwe a placé ses services d'urgence en état d'alerte pour évacuer les populations menacées par des inondations dans les régions de bas-plateaux, dans le nord du pays, où s'abattent des pluies diluviennes ces dernières semaines.

Le Département des services météorologiques a déclaré que plusieurs régions du nord, frontalières avec la Zambie et le Mozambique, risquaient d'être inondées, ce qui a entraîné le placement de l'Unité de la protection civile en état d'alerte maximal.

'Il y a eu des pluies diluviennes, même si pour l'instant la situation n'est pas dramatique. Cependant, le sol est encore mouillé et tout excès d'eau de pluie va se déverser dans les cours d'eau ce qui va entraîner des inondations', a déclaré Madzudzo Pawadyira, directeur de l'Unité de la protection civile.

Il a indiqué que ses services avaient déjà déployé du personnel et du matériel comme des tentes pour des évacuations éventuelles dans le nord du pays exposé à des inondations.

La menace s'est aggravée avec l'ouverture des vannes du gigantesque barrage de Kariba, sur le fleuve Zambèze. Ces vannes ont été ouvertes pour libérer le surplus d'eau et empêcher les murs du barrage de s'effondrer.

Des pluies incessantes s'abattent sur le Zimbabwe depuis le début du mois. Dans certaines régions, la pluviométrie enregistrée a été de 100 pour cent au dessus de la normale.